Facilitation

Pratique d’une approche systémique de concertation

Présentation de la formation « GVSP » (extrait de la plaquette)

« La formation dispensée dans l’UFR « Gestion du vivant et Stratégies patrimoniales », en formation initiale, au niveau du DAA « Gestion du Vivant et Stratégies Patrimoniales » comme en formation continue, au niveau de l’Institut de Stratégies Patrimoniales, est donc centrée sur l’acquisition d’un ensemble structuré de concepts, de méthodes et de procédures, – dont l’approche patrimoniale et l’audit patrimonial, – et d’une formation personnelle en situation clinique.

(…)

Les professionnels, dans des situations diversifiées, entreprise, institution publique ou privée, territoire, auront pour mission de faciliter la mobilisation des « complexes multi-acteurs » concernés par la prise en charge de la qualité. Ils devront être capables d’appréhender toutes les dimensions « techniques » (au sens large : écologiques, économiques, techniques, juridiques…) et toutes les dimensions « relationnelles », humaines, d’un problème du vivant, pour pouvoir ensuite mobiliser l’engagement négocié des acteurs concernés pour le résoudre.

Pour cela, par des démarches adaptées, qui facilitent et organisent la rencontre de toutes les formes d’intelligence du problème (approches universalistes et pragmatiques), ils seront capables de mobiliser des sciences et des expertises diversifiées, y compris celles des acteurs sociaux en interaction dans le problème considéré. »

La grille d’entretien semi-directif « I.D.P.A »

Cette grille d’entretien et d’intervention systémique, créée par le Pr Henry Ollagnon, est un outil au service de la rencontre des points de vue des parties prenantes concernées. L’écoute active de chacune des personnes auditionnées peut être réalisée selon cette grille stratégique, qui peut aussi être la grille d’intégration utilisée pour le rapport final et la restitution.

Voici très succinctement les questions posées :

  • Identification de la situation et des problèmes : Quelles qualités en jeu ? Quels acteurs concernés ? Dans quelles entités ? Quelles offres et demandes de qualité ? Quel est le cœur stratégique du problème ?
  • Diagnostic de l’action engagée : Quels sont les acteurs actifs ? Quelles actions ont-ils engagé? Comment évaluer ces actions ? Quelle organisation et quel fonctionnement du système d’action ? Quelle évaluation en faire ?
  • Prospective: évolution des problèmes et des réponses, échelle spatio-temporelle, établissement de trois scénarios (tendanciel, négatif, positif), enjeux, menaces, atouts.
  • Action : Quels objectifs de qualité se fixe-t-on ? Quel mode d’action des acteurs ensemble à construire ? Quelle est la gamme des actions à mettre en œuvre (techniques, économiques, relationnels, …)? Quel est le chemin de changement envisageable? Quel mode d’évaluation de l’action commune à mener ?